l'histoire est un combat

Accueil » Posts tagged 'Mémoire'

Tag Archives: Mémoire

Parler de mémoire avec Eric Zemmour

Exemples de certaines réactions des partisans d'Eric Zemmour suite à sa "fin de collaboration" avec Itélé

Exemples de certaines réactions des partisans d’Eric Zemmour suite à sa « fin de collaboration » avec Itélé

Il y a plusieurs semaines de cela nous nous étions déjà intéressés aux élucubrations historiques, plus ou moins infondées, du polémiste à propos de l’Antiquité tardive et des fameuses « invasions barbares » des peuples germaniques. Cette fois-ci nous ne reprendrons pas le bâton de pèlerin pour mettre en exergue les faiblesses historiques du discours zemmourien, notamment car nous n’avons rien repéré d’assez intriguant pour être relevé. Si certains lecteurs ont eu vent de déclarations un peu spécieuses, nous sommes tout à fait ouvert à toute suggestion. Que ce soit dans les commentaires de cet article ou à cette adresse mail : michel.deniau@hotmail.fr.

De même, nous ne étendrons pas sur l’éviction récente d’Eric Zemmour de l’antenne d’Itélé, suite à la fin de l’émission Ca se dispute. Enfin si, mais d’une manière détournée. Loin de nous l’idée de commenter le bien fondé ou non de la décision, qui n’incombe qu’à la direction de la chaîne. Idem que ce soit pour le fond des idées d’Eric Zemmour ou pour les réactions de certains historico-politiciens, qui se sont laissés aller à quelques comparaisons relativement scandaleuses, pour ne pas dire stupides et hors de propos.

Le fantôme du passé

De fait, ce qui nous intéresse dans ce moment médiatique est l’importance de l’impensé mémoriel qui travaille encore la société française, et ce plusieurs décennies après les faits concernés. Pour bien comprendre cela, il est nécessaire de résumer la polémique depuis ses débuts jusqu’à sa fin il y a quelques jours.

(suite…)

Les soldats des guerres de décolonisation, des héros ?

THEATRUM-BELLI.org_

Bannière d’accueil de Theatrum Belli

Les sites traitant d’histoire militaire sont nombreux sur le net. Certains très bons, d’autres moins. Le point commun qui relie à peu près toutes ces publications virtuelles est une fascination sans bornes pour la chose armée. Les soldats seraient, quelque soit le combat en question, des hommes valeureux à qui le grand public ne pourrait que, dans bien des cas, tresser des couronnes de louanges. Toutefois, comme l’a rappelé ce contributeur du Plus du Nouvel Observateur par rapport à l’esthétisation de la mort concentrationnaire nazie, traiter un sujet avec une vague de sentimentalisme ou de lamento dans la voix peut effacer tout le contexte pour ne retenir que l’émotion chez la personne qui recevra la production, écrite ou visuelle, en question. Un tel procédé peut poser des questions.

Pour illustrer cette idée, je voudrais prendre un exemple très récent trouvé sur le net au cours d’une pérégrination. Il s’agit d’un article récent du site Theatrum Belli titré « Hommage aux combattants d’Indochine (11 mai 2014) ». Celui-ci est une invitation de la part d’un « Collectif pour le souvenir des héros d’Indochine » à un événement de commémoration consistant en un « Hommage aux combattants d’Indochine ». Outre cela, les spectateurs de cet événement ne seront pas appelés à exercer un regard critique puisqu’il sera question de faire « Gloire aux héros d’Indochine ! ». De plus, la présence de nombreux militaires comme intervenants ainsi que le parrainage de Jean Luciani, ancien combattant d’Indochine et ex-prisonnier du Vietminh, n’encourage pas, malheureusement, à une vision critique des événements militaires indochinois.

(suite…)

Aux musulmans et aux femmes, la Patrie reconnaissante

Vue panoramique de l'intérieur du Panthéon de Paris

Vue panoramique de l’intérieur du Panthéon de Paris

Comme souvent pour nombre de personnes écrivant régulièrement – je ne me qualifierais pas « d’écrivain », cela serait usurpé cette qualité – , les idées et les mots de critique viennent plus rapidement et plus facilement que les louanges et autres félicitations. C’est le cas pour moi. Peut-être du fait que j’ai beaucoup de colère en moi ainsi qu’un positionnement intellectuel hypercritique. Il demeure que cela explique, au moins en partie, la plus forte propension de mes écrits blogueurs à pointer ce qui, je crois, ne va pas plutôt que ce qui fonctionne et mériterait des applaudissements. Le billet qui va suivre a pour ambition de combler, au moins un peu, ce fossé béant.

Toutefois, avant de commencer à louer l’action mémorielle récente, je voudrais revenir en quelques lignes sur une réflexion interne à ce blog et sur son cheminement. Certains – notamment Fadi El Hage, ma conscience « objectivisante » – m’ont fait remarqué, avec une certaine pertinence, que cet espace de réflexion personnel tendrait à devenir, d’une certaine manière, une « plateforme militante » penchant plutôt vers la gauche de l’échiquier parlementaire actuel, ou tout moins s’opposant avec virulence contre l’eextrême-droite dans toutes ses tendances. Outre le fait que cela serait se méprendre sur mes convictions citoyennes profondes, cela n’est pas non plus rendre complètement à ce blog. A la vue des derniers articles, au moins depuis l’hébergement sur ce nouveau blog, on ne saurait dire que tous sont dirigés contre l’extrême-droite. Et si cette dernière mouvance politique est plus souvent cible de mes critiques, c’est aussi pour la bonne raison que c’est une littérature prolifique et que l’on assiste, comme l’ont démontré les auteurs des « Historiens de garde », à une résurgence forte d’une volonté de présence historique par ces courants. De même, le « fact-checking » sur la pertinence de déclarations récentes n’a pas, non plus, été ma seule et unique préoccupation. J’en veux pour preuve, par exemple, ce billet sur l’utilité sociale de l’histoire. Toutefois, il n’en demeure pas moins que cela me ramène à la nécessaire précaution et l’impérieuse vigilance sur ma propre façon de procéder et la part d’engagement civique dans mes écrits. C’est pourquoi j’encourage chaque lecteur à me faire part des articles ou autres lectures dans laquelle une manipulation historique de la part d’une personnalité se déclarant comme « de gauche » se ferait jour. Cela peut avoir lieu à travers les commentaires ci-dessous ou à cette adresse mail : michel.deniau@hotmail.fr.

(suite…)