l'histoire est un combat

Accueil » Posts tagged 'Histoire médiévale'

Tag Archives: Histoire médiévale

L’Union européenne derrière Byzance

Hyperpère d'or d'Alexis Ier Comnène (1056-1118)

Hyperpère d’or d’Alexis Ier Comnène (1056-1118)

Dans de nombreux milieux politiques et journalistiques la critique des règlements, comportements ou institutions de l’Union européenne est un succès électoral ou médiatique assuré. Si cela peut parfois se comprendre, encore faut-il que les arguments utilisés soient pertinents. Pour certains l’adjonction d’une comparaison historique peut être l’élément pertinent en question. C’est le parti qu’a pris Peter Frankopan dans un article publié originellement sur le site internet du Guardian et traduit par la suite sur Presseurop.eu. L’auteur tend à vouloir tirer avantage d’une comparaison entre les crises multiples de l’empire byzantin à la fin du XIème siècle et les soubresauts que connaît actuellement le fonctionnement de l’Union européenne. Si ce processus peut être la genèse de réflexions possiblement fécondes, il nécessite de bien faire attention à ne pas effectuer des simplifications ou tordre des faits pour que la comparaison rende la critique sous-jacente plus efficace. C’est là que le propos Peter Frankopan est tendancieux. Certes, sa torsion des faits n’a pas la gravité des malversations de la figure historique de Jean Jaurès par le Front National ou le biais idéologique dans la pensée de Bernard Lugan au sujet de la fusillade du 17 octobre 1961, mais il demeure qu’elle doit être dénoncée puisque cela participe d’une même idée profonde : faire dire à l’histoire ce qu’on a envie et pas ce qu’elle nous explique réellement. N’étant pas un fin connaisseur de l’histoire byzantine, je m’aide des plusieurs ouvrages : Le monde byzantin, tome II L’empire byzantin sous la direction de Jean-Claude Cheynet, Byzance. L’empire romain d’Orient du même auteur mais seul et Le monde byzantin du milieu du VIIIème siècle à 1204. Economie et société de Georges Jehel, Bosko Bojovic et Vassa Conticello. Des ressources internet peuvent être ajoutées si besoin.

(suite…)

Lorant Deutsch, un fond idéologique qui remonte (très) loin ?

"Enée et Vénus", Ier siècle de notre ère. Actuellement au Musée archéologique de Naples

« Enée et Vénus », Ier siècle de notre ère. Actuellement au Musée archéologique de Naples

Avant de commencer plus avant mon argumentation, je voudrais tout d’abord mettre en garde que je n’ai aucun problème particulier avec le royalisme et que le but des prochaines lignes ne sera pas de pointer du doigt le royalisme, qui est une famille de pensée qui a autant voix au chapître dans le débat public que le socialisme, le nationalisme ou le libéralisme, si tant est qu’elle apporte une solution concrète et intéressante aux maux de la société et que

ce remède est approuvé par une majorité de Français au cours d’un vote démocratique.

Une fois ces propos préliminaires terminées, je vais désormais rentrer dans le vif du sujet : les sources du Métronome de Lorant Deutsch et ce qui me semble être les racines littéraires et idéologiques du récit de l’Histoire de France proposé par l’auteur.

En ce qui concerne les sources, je crois que toutes les personnes souhaitant critiquer le Métronome sources à l’appui peuvent commencées à entonner un Alleluia puisqu’elles disposent désormais d’une partie des sources du comédien. En effet, dans une interview donnée (vers 10 minutes) il y a quelques jours sur RMC au polémiste Eric Brunet, celui-ci a cité les noms d’Henri Sauval, Jacques Hillairet et un personnage  qui doit s’appeler Eugène Hennebert. Une rapide recherche sur internet à partir de diverses orthographes du nom le plus probable, Hennebert, n’ayant rien donné, je vais me concentrer sur les noms d’Henri Sauval et de Jacques Hillairet. Malgré la bonne volonté de Lorant Deutsch, nous n’avons pas l’honneur de nous voir gratifiés du titre des ouvrages consultés, élément qu’il va falloir reconstituer à partir de la bibliographie connue des auteurs.

(suite…)