l'histoire est un combat

Accueil » Posts tagged 'Histoire antique'

Tag Archives: Histoire antique

Retour sur une contribution sur la « guerre totale » dans Guerres et Histoire n°9

Couverture du numéro 9 de "Guerres & Histoire"

Couverture du numéro 9 de « Guerres & Histoire » (octobre 2012)

Pour ce nouvel article je voudrais mettre en lumière une revue que j’ai eu la chance de découvrir grâce à un (heureux) cadeau de Noël, Guerres & Histoire. J’ai donc en ma possession le n°9 de cette revue et dans un premier temps je dois saluer la très bonne qualité générale de la revue grâce à la qualité des rédacteurs, mais aussi les sujets abordés. Mention spéciale pour le dossier principal « Le pétrole. L’arme noire qui a fait gagner les alliés » qui, malgré un titre un peu « racoleur », a le mérite d’envisager les opérations militaires du second conflit mondial sous un angle peu commun, qui m’était en tout cas inconnu, celui de l’approvisionnement du pétrole. Pour ceux qui seraient intéressés par cette thématique, je recommande la vision de cette courte introduction de la thématique par Jean Lopez, directeur de publication de Guerres & Histoire.

Si je peut comprendre que cela puisse faire partie d’un topos pour les amateurs ou spécialistes d’histoire militaire, et donc qu’il n’y aurait dans Guerres & Histoire que du recyclage de publications passées et non un réel travail de recherche inédite, mais pour un néophyte comme moi, l’effort de vulgarisation est salutaire. Le positionnement sur « l’inédit » n’est peut-être après tout qu’un regrettable effet de manche éditorial et non une duperie caractérisée de la part de la rédaction. Cela serait aux principaux acteurs (rédacteurs et éditeur) de répondre à cette question.

Ce n’est pas toutefois de cela dont je veux parler ici. A la page 34 je suis tombé sur un encart, dans la section « Vos questions à la une » (autre bonne surprise d’ailleurs) , posant cette question :

La guerre totale a-t-elle été « inventée » par la France lors des guerres de la Révolution ?

Je reproduis ci-après l’ensemble de la réponse de Laurent Henninger pour la clarté du débat que je veux introduire ensuite.

(suite…)

Phormion ou l’art du gloubiboulga

Illustration de la pièce "Phormion" de Térence dans un livre du XVIIème siècle

Illustration de la pièce « Phormion » de Térence dans un livre du XVIIème siècle

Suite à la forte polémique concernant l’évasion fiscale supposée de Gérard Depardieu en Belgique, je suis tombé par hasard sur une contribution d’un auteur, nommé Phormion, collaborant avec le journal L’Express, à travers leur page Facebook. Celle-ci cherche à expliquer et comprendre le geste de l’acteur en le replaçant dans une profondeur historique. Rien de plus louable à première vue, la profondeur historique pouvant manquer à certains débats. Je ne sais pas si l’auteur est historien, apprenti historien ou s’étant fait une spécialité de l’étude de l’Histoire, mais au final peu importe. De fait, il doit au moins posséder des notions en humanités classiques, Phormion étant le nom d’un ancien esclave devenu banquier à Athènes pour lequel Démosthène nous a laissé un discours judiciaire au IVème siècle avant notre ère.

Je prends la plume pour parler de cet article pour la seule et bonne raison qu’il relève de nombreux raccourcis et approximations. A propos de Gérard Depardieu, les références historiques ont fusé dans de nombreux sens dans cette affaire. La recension de celles-ci n’est pas le but de ce billet donc je renvoie le lecteur à l’article récent de Lucie Delaporte sur le site Mediapart. Pour en revenir à Phormion, l’auteur explique que :

(suite…)

Poitiers, 732 : symbole des mirages historiques de l’extrême-droite

A gauche le sanglier, symbole du Bloc Identitaire. A droite le bouclier frappé du lambda, emblème de Génération Identitaire, section jeunesse du Bloc Identitaire

A gauche le sanglier, symbole du Bloc Identitaire. A droite le bouclier frappé du lambda, emblème de Génération Identitaire, section jeunesse du Bloc Identitaire

Malgré les nombreuses occupations qui m’accablent, je prends la plume aujourd’hui suite à plusieurs détails intéressants lors de la dernière manifestation du groupe d’extrême-droite Génération Identitaire, organisation de jeunesse du Bloc Identitaire, avec le déploiement d’une banderole appelant à un référendum sur les sujets de l’immigration et d’une prétendue, selon eux, « islamisation » de la France au-dessus de la mosquée en construction à Poitiers. Pour plus de clarté je reproduis ici une représentation de la banderole en question :

image_75711104

Toutefois, avant de parler de la référence la plus clairement visible, la date de 732 et le renvoi vers la célèbre « bataille de Poitiers », même si celle-ci n’a pas eu lieu dans le bucolique Poitou, mais plutôt en Touraine, je voudrais évoquer quelque chose qui ne laisse pas insensible mon coeur d’helléniste. Certes, de nombreuses descriptions de boucliers sont connues pour l’Antiquité grecque que ce soit dans des contextes héroïques, notamment le bouclier d’Héraclès dans le poème d’Hésiode, ou humains, de nombreuses descriptions de boucliers ou de représentations de combats hoplitiques sur des vases laconiens, mais aucun ne semble porter l’iconographie ci-dessus. Tous sauf un. En effet, si on rapproche ce symbole de celui que l’on peut voir sur le bouclier des Spartiates dans un film récent, 300 de Zack Snyder, il est éventuellement possible de trouver un lien. Néanmoins, la présence de ce lambda (Λ) sur le bouclier spartiate n’est pas qu’une simple fantaisie hollywoodienne puisque l’on connait des évocations de ce symbole grâce à des textes d’Eupolis, transmis par Photius, et de Xénophon, très fin connaisseur de l’armée spartiate de la fin du Vème/début du IVème siècle avant notre ère puisqu’il en a fait partie. Si le rapprochement Génération Identitaire/Sparte ne peut être à la base qu’une simple hypothèse, également envisagée ici, elle devient une évidence lorsque l’on écoute attentivement le texte de la « déclaration de guerre » de Génération Identitaire où on peut trouver cette phrase :

(suite…)